folle, vers 1503. SUR LES PAS D'ISABELLE II Reine d'Espagne en exil à Paris de 1868 à 1904 Sylvie Ancelot La reine Isabelle d'Espagne (1451-1504) et le roi Ferdinand recevoir Nouveau Monde cadeaux de Columbus; Christophe Colomb à la cour royale d'Espagne. l'art du gouvernement elle se montra de beaucoup supérieure à Par ailleurs, le roi consort donnait à ses chiens les noms des amants de son épouse, manière originale de les faire parvenir jusqu'à nous. 1802, puis à Isabelle de Bragance, fille du roi de Portugal, en 1816, il s’est retrouvé veuf pour la seconde fois et a épousé Marie-Josèphe de Saxe en 1819. Dans cette Espagne en perdition, les interventions publiques mais « anticonstitutionnelles » de la reine (elle va jusqu'à proposer d'être nommée secrétaire d'État) rendent celle-ci de plus en plus impopulaire dans les milieux politiques tandis que les ragots sur sa vie privée et la corruption de la cour lui ôtent le respect du peuple. La dure répression gouvernementale provoqua la mort de treize étudiants. Ces deux intelligences d'élite et ces deux caractères Le jeune homme est doublement son cousin puisque son père est l'infant François de Paule de Bourbon, frère cadet de Ferdinand VII et de l'infant Charles, et que sa mère est la princesse Louise-Charlotte des Deux-Siciles, déjà citée, sœur et soutien de la régente Marie-Christine mais aussi de l'épouse du deuxième prétendant carliste (Carlos, fils de l'infant Charles qui a « abdiqué » en 1845). Elle fait également des séjours à Saint-Honoré-les-Bains et y demeure à la Villa des Pins. Finalement, sous l'influence du roi des Français Louis-Philippe Ier, Isabelle épousa non sans répugnance à 16 ans son cousin François d'Assise de Bourbon, l'infant le plus proche du trône après la branche carliste mais homosexuel avéré, tandis que sa jeune sœur de 14 ans Louise-Fernande épouse le duc de Montpensier, dernier fils du roi des Français qui intriguera en coulisse pour faire détrôner sa belle-sœur au profit de son épouse. Isabelle II d’Espagne (1830-1904) Le roi Ferdinand VII voulait un héritier mais en vain malgré 3 mariages. Pour ce faire, il s'appuie sur une déclaration de son père Charles IV discrètement publiée en 1789 qui, rétablissant la tradition espagnole, abolit la loi salique. Montée sur le trône à l’âge de trois ans, en 1833, à la mort de son père, elle grandit sous la régence de sa mère, l’autoritaire reine Marie-Christine. Si elle a réussi dans toutes ses Le 10 octobre 1830, la reine met au monde une petite fille, laquelle est prénommée Isabelle en souvenir de sa glorieuse ancêtre Isabelle Ire de Castille. Son règne peut se découper en quatre parties : la guerre carliste de 1833 à 1839, le temps des régences de 1835 à 1843, la décennie modérée de 1843 à 1854 et la dernière phase de 1854 à 1868[2]. La reine est la cible d'une tentative de meurtre par un moine franciscain en 1852. fut longue et ne finit qu'en septembre 1479. Ils se trouvèrent en face d'une Leurs onze enfants sont bien ceux de la reine et de son époux légitime et ainsi les héritiers de Charles Quint et de Philippe V : Ce mariage, dont est issu le roi Alphonse XII, contribuera plus tard à réunir les successions isabelliste et carliste espagnoles, ainsi que la succession légitimiste française, dans la même personne : le roi Alphonse XIII, en 1936. des nations, publié en 1915. Depuis 1467, elle résidait à BPI was established on August 1, 1851 as the "El Banco Español Filipino de Isabel II" (lit. La Reine Isabel II d’Espagne, exilée en France suite à son abdication le 25 juin 1870, est reçue en 1877 par son cousin, le comte de Paris, futur Philippe VII de France. navigator et colonisateur de l'histoire de Hutchinson. La reine Isabelle II d'Espagne était un souverain controversé Contexte Isabella, qui vécut à une époque troublée pour la monarchie espagnole, était la fille de Ferdinand VII d'Espagne (1784 - 1833), un souverain bourbon, de sa quatrième épouse, Marie des Deux-Siciles (1806 - 1878). Cette prétention se trouve être l'une des causes de la guerre franco-prussienne de 1870. a une tache sombre, les excès de l'Inquisition Isabelle II d’Espagne, née le 10 octobre 1830 à Madrid et morte le 10 avril 1904 à Paris, est reine d’Espagne de 1833 à 1868. Le mariage eut lieu à Valladolid, En 1840, sa mère, la reine Maria Cristina, est expulsée d'Espagne après avoir promulgué la Constitution espagnole de 1837 laissant la régence au général Espartero, lequel est renversé trois ans plus tard. En 1840, Marie-Christine abandonne la régence au profit du général Espartero qui met en place une dictature militaire qui dure jusqu'à la majorité de la reine en 1843, alors qu'elle n'a encore que treize ans. qu'elle gouvernât en réalité elle-même ses propres sur les lettres espagnoles, en provoquant Trois ans plus tard, la reine rend à son tour le dernier soupir. La reine mère rentre en Espagne après avoir fait reconnaître par le pape Grégoire XVI son mariage morganatique avec Agustín Fernando Muñoz y Sánchez ; elle le fait ensuite reconnaître officiellement par sa fille Isabelle II qui autorise une seconde célébration publique de ce mariage ; elle exercera toujours une certaine influence sur sa fille qui recherchera ses conseils. La reine, en proie à un entourage ultra-politisé et manipulateur, ne semble pas avoir porté un grand intérêt à la politique. Son règne peut se découper en trois parties : la guerre carliste de 1833 à 1839, le temps des régences de 1835 à 1843, la décennie modérée de 1843 à 1854 et la dernière phase de 1854 à 1868 . Beltraneja prit les armes et sollicita l'intervention du Portugal La lutte représentant de la reine Isabelle d’Espagne Culture et Société Politique Haïti/Indépendance: 22 Août 1791, Insurrection des esclaves à Saint-Domingue La reine douairière ayant cherché à marier Isabelle II au duc d'Orléans, fils aîné et héritier du roi des Français, l'Angleterre, toujours soucieuse d'éviter le rapprochement des couronnes espagnoles et française, s'en émut et proposa un cousin du prince consort : Léopold de Saxe-Cobourg et Gotha. Elle est reine en tant qu'épouse d' Édouard II, roi d'Angleterre Isabelle II (Marie-Louise) a été la reine d' Espagne de 1833 à 1868, née à Madrid le 10 octobre 1830, fille aînée … Il aura deux fils : – de Marie de Portugal, Don Carlos : 1545 – 1568. Elle était l’aînée de sa famille, et, selon des témoignages contemporains, était le favori de ses parents. court à toute l'intrigue, elle se fiança secrètement Impopulaire dans les dernières années de son règne, elle est renversée par la révolution de 1868 et part en exil en France, pays avec lequel elle avait resserré les liens sous son règne, mais n'abdique formellement qu'en 1870. On assista à la même époque au soulèvement paysan de Loja dirigé par le vétérinaire Rafael Pérez del Álamo ; le premier grand mouvement paysan pour la défense de la terre et du travail fut durement réprimé et écrasé en peu de temps avec plusieurs condamnations à mort à la clef. Une confédération IV (Enrique IV), que son imbécillité, ainsi que l'inconduite La crise entraîna la formation d'un nouveau gouvernement le 21 juin avec le retour de Leopoldo O'Donnell. politique au-dessus de celui d'Elisabeth d'Angleterre. qu'elle exerçait sur les combattants, furent pour beaucoup dans et les longues luttes intestines, à rétablir la sécurité En 1878, la reine douairière María Cristina meurt au Havre, cinq ans après son second époux. Sur cette photo prise lors de cette visite, la Reine Isabel II d’Espagne est assise devant sa fille, l’infante Eulalie. qui, le 30 septembre, force la reine Isabelle à s'exiler en France[9]. Christophe Colomb, c. 1451 - 1506, l'explorateur italien. castillane, en infusant son bon goût dans le domaine intellectuel Ce dernier forma un gouvernement avec l'intention d'unir les forces politiques et de faire naître un esprit d'union qui permettrait l'intégration des progressistes dans la politique active, de peur que la remise en cause du règne ne s'aggrave. La reine Isabelle II meurt à Paris en 1904 âgée de 73 ans. du futur empereur Charles-Quint, devint Dans ce tableau, il y Bien qu'elle ait été un personnage majeur de l'Espagne au XIXe siècle, son règne est globalement jugé de manière négative en raison de l'instabilité politique qui le caractérise. de leur frère consanguin, le roi Henri L'année même de son mariage est troublée par la deuxième guerre carliste qui durera jusqu'en 1849. À noter également, ainsi qu'il est signalé plus haut, que ces princesses sont également les nièces de leur mari. Après le mariage, François d'Assise est fait roi d'Espagne mais Isabelle reste toutefois la reine régnante accordant ainsi à son époux le rang de « roi consort »[6]. María Isabel de Borbon, en français Marie-Isabelle de Bourbon, infante d'Espagne, née le 6 juillet 1789 à Madrid et morte le 13 septembre 1848 à Portici. puis avec Pedro Giron, l'ambitieux grand maître de l'ordre militaire https://fsspx.news/fr/le-pape-plaide-la-cause-isabelle-la-catholique-57973 Cependant, avant même qu'elles aient lieu, les progressistes annoncèrent leur non-participation. Isabelle de Castille, dite aussi Isabelle la Catholique, reine d'Espagne (ou plutôt reine de Castille), née le 22 avril 1451, morte à Medina del Campo le 26 novembre 1504. Son règne peut se découper en trois parties : le temps des régences (1835-1843), la décennie modérée (1843-1854) et la dernière phase (1854-1868)1. Etats. Isabelle II d'Espagne, née le 10 octobre 1830 à Madrid et morte le 10 avril 1904 à Paris (XVI e arrondissement), a été reine d'Espagne de 1833 à 1868. Isabelle II (ou Isabel II en espagnol), née le 10 octobre 1830 à Madrid et morte le 9 avril 1904 à Paris , est reine d’Espagne de 1833 à 1868. De gauche à droite: la marquise de Malpica avec Alfonso, puis le prince des Asturies, sur ses genoux; Don François d'Assise de Bourbon-Espagne, consort roi, la reine Isabelle II d'Espagne, une infirmière dans le bras avec l'infante Maria de la Concepcion, et l'infante Isabelle… Les 9 avr. Le roi de Castille, après de longs L'Espagne traverse alors une grave crise politique après l'assassinat de Prim, l'expérien [] Lire la suite tiraillements, se réconcilia avec sa soeur vers la fin de 1473, familiales. On a dit avec raison qu'elle fut le véritable Un siècle plus tard, n'ayant pas de descendant malgré trois mariages, Ferdinand VII, arrière-petit-fils de Philippe V, se résout à laisser le trône à son frère, l'ultra-conservateur infant Charles, comte de Molina, lequel est également père de trois fils. Le 9 janvier de cette année, La jeune reine déclare sa première grossesse dès le début de 1830. esprit de ressources exceptionnelles, et son influence morale, l'ascendant On est d'accord pour reconnaître que dans Il vit à Paris, à Vienne et à Londres, où il suit les cours de l'Académie militaire de Sandhurst. Sa nièce et belle-soeur, Louise des Deux-Siciles (1804-1844) était une intrigante et … Cette décision n'est pas acceptée par l'infant Charles et ses partisans qui considèrent que la couronne espagnole, étant issue d'une maison française, est régie tout comme la Couronne de France par la loi salique, en vertu de la Pragmatique Sanction édictée en 1713 par Philippe V. Pour ceux-ci et pour le principal intéressé, l'héritier légitime du roi est son frère, l'infant Charles. Isabelle ne se prêta pas à cette combinaison et, pour couper profondément ébranlée par les usurpations de la noblesse avec son jeune frère, après la mort inopinée duquel Fille aînée du roi Ferdinand VII, elle devient son héritière grâce à l'abolition de la loi salique par ce dernier avec la signature de la Pragmatique Sanction. Victime d'un mariage dynastique désastreux qu'elle avait commencé par refuser, la reine prit des amants malgré sa foi ardente et sincère, ce qui la rendit impopulaire à une époque où la femme se devait d'être « l'ange du foyer ». Il mourut bientôt, elle se retrouva régente au nom de sa fille mineure Isabelle II. Isabelle, reine du Portugal (1498), tandis que sa seconde fille, Jeanne, Colomb, de même que plus tard elle sut discerner les talents Elle meurt après quelques mois de mariage, Alphonse XII épouse alors l'archiduchesse Marie-Christine d'Autriche (1858-1929), dont il a trois enfants. se complétaient heureusement pour la réalisation d'aussi jeune frère Alphonse (alors àâgé de huit ans), de discorde. le règne d'Isabelle se confond avec celui de son époux, bien Fille de Jean II, roi de Castille, et de sa seconde femme, Isabelle de Portugal, petite-fille du grand roi Jean l er, elle n'hérita heureusement pas de l'indolence de son père. Sous l'influence de la France également, le jour de son mariage, la jeune reine nomma son mari roi consort, lui donna le prédicat de Majesté et à l'instar de la reine Victoria du Royaume-Uni partagea avec son époux la réalité du pouvoir. Mais la crise politique et institutionnelle s'intensifie et le gouvernement est confié alternativement à deux généraux, Narváez — conservateur qui avait promulgué la constitution de 1845 — et Leopoldo O'Donnell, chef des modérés, tandis que le soutien de la France est de plus en plus cher : malgré l'engagement de l'Espagne dans sa désastreuse guerre du Mexique, l'empereur Napoléon III réclame par la bouche de son épouse, l'Espagnole Eugénie de Montijo, rien de moins que les îles Baléares. Isabelle i, 1451 - 1504. reine de castille. des Arabes en Espagne. de la Santa Hermandad. Français en Italie. Quelques mois plus tard naît le roi Alphonse XIII. militaires de Gonzalve de Cordoue, celui María del Pilar d'Espagne (4 juin 1861-5 août 1879), fille de la reine Isabelle II d'Espagne et sœur du roi Alphonse XII, est une infante d'Espagne. Isabelle, reine d'Espagne, née le 10 octobre 1830 (1835) "Ysabel II de Borbon, Reina catolica de Espana Nacida el 30 [sic] Octobre 1830." Ferdinand avait succédé à son père comme roi Elle exerça aussi une influence Intelligente, généreuse, décidée, elle sait faire preuve de caractère dans une Espagne traumatisée par la période française et déchirée entre conservateurs et libéraux, carlistes et christinistes, cléricaux et anticléricaux mais tous profondément misogynes : dès l'âge de 13 ans, poussée par les libéraux à dissoudre les Cortes, elle affirme devant les députés avoir été enfermée et manipulée par le chef des libéraux. Les partisans de l'infant Charles ne parviennent pas à prendre Madrid et à s'emparer du trône soutenu par des contingents anglais et français. Néanmoins, sur les instances de sa plus jeune belle-sœur (et nièce), l'intelligente, opiniâtre et libérale Louise-Charlotte de Bourbon-Siciles, il contracte en 1829 une quatrième union avec la sœur de celle-ci, Marie-Christine. Élisabeth Farnèse = 17 = 21 = 49 = 57. au tombeau. Isabelle d’Este est né dans la noble famille Ferrara de Ferra, Italie le 19 mai 1474. La plupart des enfants d'Isabelle ne seraient donc pas légitimes, comme c'est le cas pour Paul Ier, fils de Catherine II de Russie et seul ancêtre des Romanov actuels. https://telecharge-magazines.com/livres/isabelle-ii-reine-despagne.html et en développant l'instruction publique. (G. P-I). Dans l'oeuvre capitale d'affranchissement du joug Elle peut avoir été nommé pour son parent, la reine Isabelle d’Espagne. En revanche, le mariage du nouveau roi avec sa cousine l'infante Mercedes, fille de son beau-frère et rival, Antoine d'Orléans, lui plaît moins. Louis, qui ne vit que quelques heures en 1849 ; Ferdinand, qui ne vit que quelques heures en 1850 ; Marie-Christine, qui ne vit que quelques heures en 1854 ; François, qui ne vit que quelques heures en 1856 ; María de la Concepción de Borbón (1859 – 1861) ; Francisco de Asís de Borbón, qui ne vit que quelques heures en 1863 ; La dernière modification de cette page a été faite le 18 décembre 2020 à 02:51. En 1870, la reine abdique en faveur de son fils âgé de onze ans. d'accepter le sceptre de Castille, elle se refusa de détrôner Le 16 septembre 1864, la reine nomma Narváez au poste de président du conseil. Jean, âgé de dix-neuf ans (1497) et sa fille aînée, Élisabeth Farnèse = 17 = 21 = 51 = 61, 61. devint la femme de Henri VIII d'Angleterre. Elle abdique le 25 juin 1870 et cède ses droits à son fils, le fringant prince des Asturies qui, venant d'entrer dans sa quatorzième année, est déclaré majeur. la faveur de cette convention, en la mariant avec le roi du Portugal et À la mort du roi en 1833, certains refusèrent de reconnaître la jeune souveraine et, en application de la loi salique, désignèrent l'oncle d'Isabelle, l'infant Charles, comme roi sous le nom de Charles V. En raison du jeune âge de la nouvelle reine, la régence fut exercée par sa mère Marie-Christine. Son ancêtre, Philippe V, prince d'origine française de la maison de Bourbon, bien qu'il tînt ses droits au trône espagnol de sa grand-mère, la reine Marie-Thérèse, avait établi la loi salique en 1713 afin d'empêcher la dynastie rivale de Habsbourg de se réapproprier la couronne espagnole par des mariages opportuns selon l'adage « Tu Felix Austria Nube »[3] qui, au XVIe siècle, avait permis à ces princes austro-bourguignons de se constituer un empire sur lequel « le soleil ne se couchait jamais ». Ce conflit entre les deux factions aboutit à la crise de succession qui se traduit par des affrontements armés qui touchent surtout le Nord de l'Espagne, connus aussi sous le nom de guerres carlistes. La reine Isabelle II d'Espagne a été la contemporaine des impératrices Victoria de Grande-Bretagne, Eugénie de Montijo et Élisabeth d’Autriche (Sissi) qu’elle a toutes bien connues. Un des premiers gestes de la petite souveraine est de rappeler sa mère d'exil. 1469). et en patronnant d'importants travaux qui consolidèrent la langue Philippe II sera quatre fois veuf. Le parti de la Cette dernière est marquée par la crise de succession et la guerre civile qui suit la mort de Ferdinand VII. l'instrument de son antisémitisme. La régence du Royaume est lune des formes dexercice des pouvoirs et fonctions qui correspondent au titulaire de la Couronne dEspagne. fait d'armes qui mit fin à la domination La guerre civile éclata aussitôt, et elle ne fut terminée qu'au bout de six ans, après l'écrasement des carlistes par le général Espartero. Elle sut comprendre le projet de Christophe AA., Boletín de la Real Academia de la Historia, Tomo CLXXVI, Cuaderno I, 1979, Real Academia de la Historia, Madrid, España, páginas = 211 & 220, español, 6 de junio de 2010 Information Containing the Orders and Decorations received by Isabella II of her European tour after her coming of age to reign as Queen, Bernardino Fernández de Velasco y Benavides, soulèvement carliste de San Carlos de la Rápita, Charles-Antoine de Hohenzollern-Sigmaringen, Ordre suprême de la Très Sainte Annonciade, Ordre de l'Immaculée Conception de Vila Viçosa, Élisabeth-Christine de Brunswick-Wolfenbüttel, Staatshandbuch für das Großherzogtum Sachsen / Sachsen-Weimar-Eisenach, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Isabelle_II&oldid=177752014, Grand maître de l'ordre de la Toison d'or, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, Portail:Biographie/Articles liés/Politique, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, María Isabel Luisa de Borbón y Borbón-Dos Sicilias, 21. L'infante Isabelle à huit ans avec sa famille. Español Filipino de Isabel II, nommé d'après la reine d'Espagne, Isabelle II, la fille du roi Ferdinand VII. Pour éviter le chaos, les Cortes décident d'éviter une nouvelle régence et proclament la majorité de la jeune reine de 13 ans. Fils de Charles-Quint, et Roi d’Espagne de 1556 à 1598. Le refus des progressistes de participer dans un système qu'ils considéraient comme corrompu et caduc entraîna Narváez vers l'autoritarisme et des démissions en rafale au sein du cabinet. C'est également durant le règne d'Isabelle II que sont ouvertes et exploitées les mines espagnoles. fille, la Beltraneja, issue des relations adultérines de la reine. Influencée par le roi des Français, Louis-Philippe, son grand-oncle par alliance, Isabelle II épouse son cousin, l'infant François d'Assise de Bourbon, duc de Cadix[4]. La France libérale du roi Louis-Philippe Ier se pose comme le premier allié de l'Espagne « isabelliste ». ISABELLE II (1830-1904) reine d'Espagne (1833-1868 Isabelle de France (vers 1295, Paris - 22 août 1358, Hertford) est la seule fille parmi les enfants survivants du roi de France Philippe IV le Bel et de son épouse Jeanne Ire, reine de Navarre. s'étant formée contre lui en faveur de l'infant Alphonse, De là serait né, forgé par des opposants de tout bord, le mythe de la reine nymphomane, mais aussi celui de son fanatisme religieux. Les partisans de l'infant prennent le nom de « carlistes ». Celui-ci, né en 1788, prétextant que la déclaration de leur père, Charles IV, datant de 1789, ne lui est pas applicable, refuse de prêter serment à l'enfant à naître si celui-ci est une fille. le 25 octobre suivant. Dans ce contexte, le général Juan Prim organisa le soulèvement de Villarejo de Salvanes, pour prendre le pouvoir par les armes, mais il échoua en raison d'une planification insuffisante. son mari, et l'historien américain Prescott a mis son génie de sa femme, rendait de plus en plus odieux à la nation. Isabella, qui a vécu des temps difficiles pour la monarchie espagnole, était la fille de Ferdinand VII d'Espagne (1784-1833), un souverain bourbon, par sa quatrième épouse, Maria des Deux-Siciles (1806 - 1878). titré alors de roi de Sicile (5 mars Et par-dessus tout cela, ils se proposaient, comme but suprême, (1481), qu'elle réorganisa, avec Ferdinand, pour en faire  le souverain légitime. À la mort de Narváez, l'autoritaire Luis González Bravo lui succéda avec une politique plus répressive, soutenue par la reine. De ses deux autres filles, l'une, Marie, épousa le roi de marier Isabelle d'abord avec Alphonse Ségovie C'est avec le détrônement d'Isabelle II en 1868, que le titre de roi (ou reine) des Espagnes disparaît. Ses successeurs Amédée I er, Alphonse XII et Alphonse XIII seront titrés rois d'Espagne. Le départ de la reine, loin d'arranger la situation de l'Espagne, provoque de nouvelles tensions nationales voire internationales. Cette situation, dans laquelle les militaires se substituaient aux partis politiques affaiblis, provoqua une crise gouvernementale permanente au cours de laquelle les intérêts des différents commandements militaires imposèrent des gouvernements successifs qui manquaient d'autorité. Épouse du roi François I er des Deux-Siciles, elle est la mère de douze enfants et la grand-mère de 61 petits-enfants parmi lesquels figures la reine Isabelle II d'Espagne, le roi François II des Deux-Siciles, le grand-duc Ferdinand IV de Toscane, la princesse … Toujours sur les instances de l'infante Louise, qui craint l'arrivée au pouvoir d'un prince aussi conservateur que son beau-frère et oncle l'infant Charles, Ferdinand VII promulgue une Pragmatique Sanction abolissant la loi salique et permettant à l'enfant à naître de porter la couronne quel que soit son sexe. On y répondit par une insurrection mili… En 1885, son fils Alphonse XII meurt prématurément, confiant la régence à sa jeune épouse enceinte Marie-Christine d'Autriche. de Calatrava; la jeune fille opposa aux instances et aux menaces tantôt Derrière ces guerres de succession se dissimulent en fait deux visions politiques opposées de l'Espagne : celle des partisans de la jeune Isabelle II et de sa mère, qui est libérale et centralisatrice, l'autre portée par les partisans de l'infant Charles, qui est cléricale et fédéraliste.

Archives Sud Ouest Journal, Que Faire Autour Du Parc Des Princes, Perte De Poids Anneau Gastrique, Que Faire Quand On A Blessé Quelqu'un, stade Toulousain Espoir 2019, Tiny Dancer Film, We Are Legion Vf,